Un engagement fort pour l’accès aux soins des personnes en situation de handicap

La clinique Saint-Roch a signé la charte Romain Jacob qui engage l’établissement à améliorer l’accès aux soins des personnes vivant avec un handicap.

Un engagement fort

Ce mardi 16 novembre, en présence de l’instigateur de cette charte, Mr Pascal Jacob, président de l’association Handidactique, et d’Olivier Rovere, directeur départemental adjoint auprès l’ARS Hauts de France, la clinique via son président le Docteur Joël Cliche s’est officiellement engagée pour aider les personnes en situation de handicap. « La charte Romain Jacob décline les points de vigilance à avoir pour que toute personne vivant avec un handicap puisse bénéficier d’un meilleur accès aux soins, quel que soit le handicap », explique Bertrand Bauduin, représentant des usagers au sein de la clinique. 

Docteur Cliche au Forum pour l’emploi des soignants

Il ne s’agit pas seulement des personnes à mobilité réduite mais aussi des personnes non voyantes, des personnes atteintes d’une déficience auditive, d’une déficience mentale, etc.
« L’établissement était déjà engagé pour faciliter l’accueil des personnes porteuses de handicap notamment en matière d’accessibilité », explique Fabien Leloir, gestionnaire des risques et qualiticien à la clinique. La charte fixe douze axes de vigilance, sorte de « guide éthique », auxquels il devra s’attacher : valoriser l’image que la personne en situation de handicap perçoit d’elle-même, valoriser l’accompagnement, exprimer les besoins, construire une culture professionnelle commune, etc.

Un outil dynamique

Des voies de progrès et des projets sont d’ores et déjà à l’étude comme la traduction en braille du livret d’accueil et du questionnaire de satisfaction de l’établissement ou encore l’amélioration de la signalétique intérieure.
La charte sera évaluée annuellement par la commission des usagers afin de faire un bilan des aménagements effectués ou à effectuer, et des mesures prises ou à prendre. « Pour cela, nous allons intégrer dans cette commission des patients experts, c’est-à-dire des personnes qui sont touchées par un handicap ». Leur éclairage va permettre de mieux comprendre leurs besoins et ainsi d’y répondre le plus justement possible pour mieux les accompagner dans la prise en charge. « Nous souhaiterions nous rapprocher aussi d’institutions comme les Papillons blancs pour entendre les familles qui vivent le handicap et qui ont une expertise à apporter ».
Alors que se tenait la Semaine pour l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap, marquée par de nombreuses actions nationales, la clinique Saint-Roch veut faire de cette charte « un outil dynamique ». « C’est une charte d’engagement, pas seulement un morceau de papier affiché au mur ».

R

Les origines

La charte Romain-Jacob a été rédigée en 2014. Pascal Jacob, parent de deux enfants handicapés dont Romain, a travaillé à la création de haltes garderie, d’un centre de vie pour adultes IMC et du premier centre d’accueil et d’intégration scolaire de Paris. Il a été chargé de mission auprès du ministère de la santé et il est l’auteur de plusieurs rapports sur l’accessibilité aux soins. Depuis sa retraite en 2008, il consacre son temps pour aider les personnes handicapées.

Source : La Voix du Nord – Propos reccueillis par Diane Béthune le 20/11/2021

Autres actualités de la clinique Saint-Roch

Conférence gallo-romaine

Conférence gallo-romaine

Une conférence grand public sur l'atelier de potiers gallo-romains des Rues-Des-Vignes est organisée à l'écogymnase de la clinique saint-roch ce 21...

lire plus